" Viens, on va se gaver d'amour jusqu'à en crever. "

Tick Tick Tick... That's The Sound of Your Life Running Out

21 décembre 2010

 

1850898403_1

 

Y a environ six semaines, j'rencontrais le binôme d'une amie. Elle nous en avait parlé du genre "Vous allez voir, il est trop marrant, je l'ai choisi parce que je l'ai entendu parler de croûtes." Bon, en effet, il doit être drôle.. Petit concert sauvage organisé à la fac le jeudi, en guest star "Yadumondeaubalcon", youpi. C'est ce soir là qu'elle choisit pour nous présenter son fameux binôme donc. Mes deux potesses me laissant seule avec lui dans le but d'aller uriner dans des buissons, je dû faire la conversation, mais étant timide au possible, je restai aussi muette que le saumon. Oh, les revoilà! Hourra! Mais pas plus tard que vingt minutes après, l'une s'en alla danser la gavotte et l'autre voir son n'amoureux qui avait fini de jouer de la guitare. Me revoilà donc plus seulabre que jamais. Mais bon, là on commence à discuter, et à se rendre compte qu'on a tous les deux horreur de la musique bretonne (oui oui, ça existe). Très vite on se fait encercler par cette ronde machiavélique de gavotte et autres danses celtiques. Nous cherchons une échappatoire, optons pour une translation au cube à ressort, courrons à la recherche de nos amies pour les prévenir. On en trouve une, qui nous dit "oui oui, j'arrive dans cinq minutes" Ah, ça on connait, on nous la fait pas. On attend, aucun mouvement de leurs parts. Bon, là on se dit que si on engage une marche vers le cube, on nous suivra probablement. On commence en douceur, on se barre juste devant la fac, et là, évidement personne ne suit. Bon tant pis, on n'a qu'à parler de Harry Potter pendant une demie heure! Trop cool, il me test avec des questions, je suis imbattable. (Comment annule-t-on le sort "lumos"? "Nox!") Ahem, les voilà! Go to the cube! Nous voilà enfin loin de cette musique atroce, et au chaud qui plus est. B. découvre le cube, "mais il passe de la bonne musique!" Bhé oui, ça arrive ça aussi. Il me semble que ses amis nous ont rejoint, j'ai parlé avec deux ou trois d'entre eux même. Des p'tits jeunes quoi. Il me demande ce que j'ai comme cours le vendredi, "-Psycho général en amphi à 11h30" Il veut venir, on échange nos numéros pour pouvoir se donner RDV devant la feuck le lendemain. Notre copine nous ramène dans son gros bolide, j'suis déposée la première. On s'envoie des textos complètement barrés avant de s'endormir comme des grosses loques. Vendredi matin; 13h30. Hé merde! B.!!! Je regarde mon portable, fait chier, trois nouveaux messages, ça doit être lui qui m'envoie bouler...Mais non, lui non plus s'est pas réveillé, et s'excuse. Ouf. Dans la journée il m'add sur fessebouque, m'invite à une soirée à deux pas de chez moi, me dit de ramener des gonz parce que c'est pas ce qu'il y a le plus dans leur école..Nous voilà donc, ma topine & moi à faire des cookies en tenues festives. Allez zouh, on y va! On arrive, il vient nous chercher parce qu'on est perdues, on se présente, on est classe avec notre vin et nos cookies dorés. Après une heure et demie à tenter de s'incruster dans les conversations, ils décident d'aller à la suite "sans payer", on leur explique que c'est pas possible, ils insistent. Bon, ben laissons les se faire tèj, nous on va au cube. (nous= moi&ma topine) Finalement passé le pont de recouvrance, on opte pour un compromis, on va au black label. Après une marche épique, on y est. Une heure après, tout le monde a disparu sauf ma topine et B. Bon ben nous on va se la coller. Ma topine tombe dans un sommeil profond, mais avant cela, B. avait mis son bras sur le dossier de ma chaise, et voilà, c'est parti! Entre temps, ma topine m'avait avoué qu'elle avait discuté avec la binôme de B. hier soir, et qu'elles s'étaient dit que le courant avait eu l'air de bien passer entre lui & moi. " Je vois vraiment pas ce qui te fait dire ça. Ah, son bras est autour de moi. SON BRAS EST AUTOUR DE MOI!" J'avais l'impression de retomber dans les tréfonds de mon adolescences, en un sens, c'était funky. Vers cinq heures, on ramène ma topine chez elle, loin loin loin. Puis vient le moment de se séparer pour rentrer chacun chez soi. On n'a pas envie, il me ramène au pont de l'harteloire qu'il me fait traverser avec une écharpe sur les yeux pour "tester la confiance". Il pleut à torrent, on se réfugie dans une boulangerie, et mendions un petit pain au chocolat..On court sous un porche, mangeons le pain au chocolat qui nous parait acide au possible à cause de l'alcool ingéré, puis nous décidons de faire demie-tour car "-Tu sais maintenant je suis plus très saoul, si on va chez moi, j'peux te ramener en voiture." Bon, très bien, j'ai comme l'impression de me faire enfler. On arrive chez lui (après encore une heure de marche, bien entendu) Evidement, on monte prendre un café avant de repartir, il met de la musique (excellente la musique d'ailleurs) on discute en se faisant des p'tits câlins naïfs, et il s'endort. Je lutte contre le sommeil sachant qu'il est neuf heures du matin...Il dort encore un peu, se réveille, je fais du café, il fait à manger. J'ai froid, je suis fatiguée. A 16h j'appelle ma topine parce que le dimanche, à part boire des cafés en ville, y a rien à faire. B. est sous la douche, ma topine se poile quand je lui dit que je suis chez lui. "-Mais on a juste discuté!!!" Il doit aller à coté du celtic, je le guide, on se gare, on s'embrasse.

Posté par mellow-mood à 14:47 - sundaymorning - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 décembre 2010

Dans le genre d'Anna Gavalda.

 

" Avec toi j'ai envie de "


Danser un slow sur Angie,passer une après-midi à dormir dans tes bras pendant qu'il pleut, me lever pour aller chercher le pain avec toi, te mettre ta capuche, être complètement ivre, acheter un gâteau pour notre anniversaire, aller au restaurant, louper une marche et que tu m'attrapes, pêcher, partager mes cartes postales, courir à 4h du matin, fumer des joints, arrêter de fumer des joints, manger des nesquick, l'écouter jouer de la guitare, jouer de la guitare, le poursuivre, faire des batailles de pouces, faire des bulles, aller au cinéma, faire des parties de cache-cache, faire l'amour, m'allonger par terre et regarder les étoiles, lire des histoires, lui caresser les cheveux, le prendre par la main, le tirer par la manche, lâcher sa main, reprendre sa main, mordiller son poignet, l'allonger sur une voiture, le faire tomber, sauter sur son dos, regarder le soleil se coucher, faire un feu, manger des glaces à l'italienne, aller à des concerts, marcher dans la rue, mettre les mains sur ses yeux, faire des photomatons, manger des yaourts, faire des milkshakes, l'empecher de repartir, lui boucher le passage, lui sauter au cou, faire l'amour encore, mettre ses t-shirts, le surprendre,lui faire peur, le manger, lui écrire des chansons, lui écrire des lettres aussi, discuter jusqu'à 06h du matin, parler au téléphone, m'occuper d'un chaton, faire des pates, aller dans la mer, escalader une montagne, me déguiser, regarder la télé, regarder des films, courir dans les champs, faire des batailles d'eau, couper des fruits, faire les courses, courir sous la pluie, l'embrasser encore, l'embrasser la tête à l'envers, danser sur un banc, danser une valse et un zouk,faire la toupie, lui lécher la joue, mordiller ses lèvres, faire du saut en parachute, aller à la foire, pleurer, dormir contre lui, passer l'aprem sous la couette parce qu'il fait trop froid, boire du chocolat chaud, acheter des croissants à 7h du matin, regarder des arcs-en-ciel, aller voir les feux d'artifices, acheter de l'encens, écouter de la musique sans rien dire, manger des frites, aller au parc, faire les vitres, m'allonger dans l'herbe, manger des bonbons, regarder des dessins animés, boire de l'eau plate, faire la course, le niquer à tekken 3, faire des batailles de boules de neiges, aller dans les bars, prendre le bus, pleurer au téléphone, commander des pizzas, dessiner, jouer à la marelle, prendre le train,regarder les prix des maisons, manger des gâteaux, faire du pop corn, acheter des chips, balayer, nettoyer le parquet, envoyer des sms, prendre des photos, peindre, boire de l'alcool, faire de la balançoire, aller au zoo, faire du deux-roues, acheter des sous-vêtements, regarder les passants, aller au café, acheter des ballons,attraper des coups de soleil, aller à tregana, faire des massages, prendre un bain, faire du jus d'orange, croquer dans des pêches, manger des chocolats, faire des nuits blanches, manifester, le laisser s'endormir dans mes bras, lui chanter des berceuses, le pousser du lit, le voir à l'improviste, acheter des fleurs, faire de l'accrobranche, aller tout habillés dans les fontaines de Liberté, me faire porter, lui mordiller le petit doigt, écrire des mots dans son agenda, lui acheter des petits cadeaux, repeindre un mur, l'embrasser sous l'eau, l'embrasser sous la pluie, l'embrasser tout le temps, jeter des confettis, lui acheter des fringues, crier, comparer la taille de nos mains, traverser le pont de recouvrance tout bourrés à pied, lui donner mon tic tac, lui lire des passages de mon livre, faire semblant de le laisser gagner, lui écrire une carte pour rien, l'amener au Portugal, manger un hot dog à ikéa, prendre l'hypothétique tramway,  boire du café au cube à ressort à 6h du matin, prendre de la drogue, rigoler jusqu'aux larmes, arrêter la drogue, jouer au cap's, prendre l'avion, lui lire le journal, insulter les méchants, courir vach'ment vite, partir loin, aller au bout du monde...

 

Posté par mellow-mood à 05:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]